lundi 15 septembre 2014

MISSION AUX ANTILLES 1




Mission en Martinique et en Guadeloupe

Dans le cadres de La commémoration de l’abolition de l’esclavage en Martinique le 22 mai et en Guadeloupe le 26 mai, Nous sous sommes rendus aux Antilles Jacques Vigouroux et moi-même, du 14 mai au 02 juin 2014. Nous avions déjà entrepris une mission similaire avec Lifeline Expedition l’année précédente. La Maéva Source d’Eau Vive s’associe à ce mouvement chrétien de réconciliation des peuples concernés par l’esclavage des noirs d’Afrique par le commerce triangulaire.

MARTINIQUE 14-24 Mai et 29 Mai 1er juin
Cette année nous avons dû nous  rendre en Martinique plus tôt que d’habitude, ce qui m’a conduit à annuler certains de mes engagements du mois de mai. En outre, je sortais à peine d’une crise de bronchite aiguë, j’étais encore très faible, sous traitement et physiquement diminué. C’est sans doute la raison pour laquelle j’ai attrapé le chikungunya pendant notre séjour. Nous sommes arrivé en Martinique le 14 mai dans l’après-midi. Notre équipe sur place était à l’aéroport pour nous accueillir. Nous étions logés chez l’habitant par le pasteur Jannik DUNOT qui nous a invités pour le programme qu’il a mis en place pour la célébration de cet événement. Mais c’est l’équipe Lifeline qui s’est occupé de notre intendance et l’essentiel de la logistique durant tout le séjour. Fred s’était mis à notre disposition en prenant un congé pour la période. C’est lui qui nous conduisait à tous nos rendez-vous. Ginette, la responsable de Lifeline en Martinique faisait équipe avec nous la plupart du temps pour les intervention et une équipe d’intendance avec Julienne, Félide et Urbain son mari prenait admirablement soin de nous.

Les conférences
Nos interventions dans les églises consistaient d’une part à présenter le mouvement Lifeline, ses objectifs de réconciliation des peuples concernés par l’esclavage des noirs d’Afrique, ses expériences dans les pays déjà visités et son mode d’action : le marche sous le chaînes et les jougs. Cette partie était assurée avec expertise par Jacques VIGOUROUX qui a participé à la plupart de ces missions. Ensuite venait une conférence avec Daniel Mpondo suivie d’un débat qui était assuré par les trois parties de la mission Lifeline, Jacques Vigouroux pour l’Europe, Daniel Mpondo pour l’Afrique et Ginette Alcindor pour les descendants d’esclaves africains. Le thème cette année portait sur Esclavage et Liberté, partant de l’exemple de la libération des hébreux de l’esclavage d’Égypte dans exode au chapitre 12.
Notre première intervention sera une conférence chez la servante de Dieu Liliane TELAMON le soir du 16 mai. Je sortais d’une crise de bronchite asthmatique et je n’étais pas bien ce soir-là. Mais après que la sœur Liliane m’ait administré une décoction de plante et que l’équipe ait prié pour moi, je retrouvai la forme et la soirée se déroula avec satisfaction pour la gloire du Seigneur. Nous avons ensuite animé des conférences de même ordre dans de nombreuses églises notamment celles des pasteurs Francius COX pour la prédication du dimanche 18 mai, RODRIGUE, GOUDET etc. Nous avons dû écourter notre séjour en Guadeloupe pour pouvoir également intervenir à l’Église de TSF.
Le lendemain de notre intervention chez Liliane, le samedi 17 mai, nous avions journée libre et nous en avons profité pour répondre positivement à l’invitation qui nous avait été faite d’assister au colloque sur « Aliénation et Réparations » qui se tenait toute la journée dans les locaux du Conseil Régional de la Martinique. Les débats étaient très intéressants et nous ont permis de constater un changement de mentalité parmi nos frères descendant d’esclaves africains, un désir de faire face à ce passé, une prise de conscience courageuse de s’émanciper des paradigmes qui ont longtemps fondé leurs comportement sur la colère, la haine de tout ce qui a été à l’origine de cette problématique et d’une mauvaise estime de soi pour une reconstruction sur la base de paradigmes nouveaux. L’intervention de la juriste et philosophe Juliette SMERALDA a été remarquable dans ce sens.

La table ronde télévisée et la Marche pour la liberté
Deux temps forts étaient prévus pour cette mission : Deux table rondes télévisées avec Graphé TV et la journée spéciale organisée le 22 mai par le pasteur Jannik DUNOT à l’occasion de la célébration de l’abolition de l’esclavage, évènements à l’origine de notre mission en Martinique.
Le mercredi 21 mai, nous nous sommes retrouvés dans les locaux de l’Eglise Mission Chrétienne Evangélique du pasteur DUNOT à DUCOS pour une table ronde organisée par la chaîne de télévision Graphé TV sur le thème « Le chrétien antillais face à l’héritage esclavagiste : force ou faiblesse ». Lé débat était animé par Marilyne de Graphé TV autour de quelques invités dont le pasteur Jean-Elie Moulin et moi-même. La deuxième table ronde qui était prévu sur le thème de « la femme antillaise d’aujourd’hui : libérée de son passé esclavagiste ? » n’a pu avoir lieu faute de présence féminine pour le débattre. Ce débat est disponible auprès de cette chaîne de télévision. 
Le jeudi 22, jour de la commémoration de l’abolition, nous avons pris part au programme grandiose de la
« Marche pour la liberté ». Nous avons commence le matin par un rassemblement au centre des sports de DUCOS auquel ont pris part des centaines de personnes dont une majorité de jeunes. Puis nous avons mis de T-shirts sur lesquels était inscrite cette question « esclave ou libre ». Nous avons ensuite défilé à partir de 8h20 selon un parcours défini dans la ville de DUCOS, marche qui s’est terminée à 9h15 au même centre sportif. Nous y avons pris un petit traditionnel, puis suivi deux
conférences à 10h40 avec Steve GADET, enseignant-chercheur/auteur et à 11h30 avec le philosophe, théologien et auteur Max BELAISE, tousdeux chrétiens engagés et enseignants à l’université Antilles Guyane. Ces conférences étaient suivies de questions-réponses avec pour modérateur J. DUNOT. Puis j’ai été invité vers 12h45 à une interview avec Marilyne de Graphé TV. Entre deux et avant le repas, l’équipe de louange a animé avec des chants gospel auquel j’ai participé avec « Brake every chain » « Brise les chaînes » que j’ai chanté en anglais accompagné par le groupe de louange. Vers 13h nous avons observé une pause repas d’environ une heure. L’après-midi a été ponctuée par une table ronde avec Lifeline Expédition animée par Graphé TV, des chants de louange, des sketches et des mimes présentés par des jeunes de différentes assemblées sur le thème de l’esclavage et la liberté. Ce fut une journée mémorable qui s’est conclu par une réflexion biblique finale de Jannik DUNOT des chants et une prière de clôture avant de nous disperser vers 18h.
 

A notre retour de la Guadeloupe nous avons donné une conférence supplémentaire sur le même thème à l’église TSF. Nous avons répondu à bien d’autres sollicitations et avons terminé notre séjour par le service dominical à l’église du pasteur ZAILLIR où après une brève présentation de notre mouvement de réconciliation par Jacques, j’ai prêché sur le thème de l’esclavage et la liberté, exemple du peuple hébreux libéré de l’esclavage d’Egypte.
Après quoi, nous sommes rentrés en France le même soir et toute l’équipe de Lifeline, sauf Ginette qui était parti pour la métropole pendant notre séjour en Guadeloupe, était là pour les adieux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire