samedi 9 août 2014

MASSACRE DES CHRETIENS D'ORIENT: QUE FAISONS-NOUS?



Mais où sont donc les chrétiens et que font-ils ?

Voilà des années que les chrétiens sont persécutés à travers le monde, notamment dans le monde islamique et personne ne dit rien. Quelques journalistes se sont aventurés sur ce terrain en écrivant dans leur papier que les chrétiens sont le groupe humain le plus persécuté dans le monde d’aujourd’hui, mais sans aucune suite. Les chrétiens eux-mêmes semblent anesthésiés quant à cette problématique. Pourtant il suffit, par exemple, qu’Israël riposte à une attaque du Hamas contre sa population (on peut discuter sur la disproportion supposée de la riposte), pour que ces mêmes chrétiens qui semblent anesthésiés par la problématique de la persécution des chrétiens dans le monde aujourd’hui, se joignent à la multitude pour descendre dans la rue et manifester leur colère.

Où sont donc les chrétiens et que font-ils ? Il s’agit bien entendu de ceux qui vivent dans les régions où la liberté et la démocratie ne sont pas de vains mots. Sont-ils très préoccupés par le maintien et la défense de leurs intérêts doctrinaux, le renforcement et la « préservation » de leur religion particulière, pour oublier de regarder aux autres, de s’intéresser à la réalité de leur Seigneur et Sauveur présent dans et à travers l’autre ? Avons-nous la conscience de la vérité de cette parole dite par Jésus-Christ dans Matthieu 25 « J’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli chez vous. J’étais nu, et vous ne m’avez pas donné de vêtements. J’étais malade et en prison, et vous n’avez pas pris soin de moi... » ? Quand serons-nous, entant que chrétiens, à l’image de celui de qui nous nous réclamons ? Voyant la misère du peuple, il était ému de compassion. Seulement son émotion de compassion le poussait à ne pas seulement prier et exhorter, mais aussi à entrer en action très concrètement. Que font les chrétiens ?

Lorsque la Marche pour Jésus a commencé à Strasbourg il y a une dizaine d’années, je me suis pris à rêver que des milliers de chrétiens descendraient dans la rue au moins d’une manière festive pour honorer celui dont ils se réclament, Jésus-Christ. Mais force est de constater qu’au bout de dix ans de manifestations, alors que des chrétiens viennent de toute la région y compris de l’Allemagne, nous n’arrivons même pas à atteindre un millier dans les rues de Strasbourg, alors je désespère qu’un jour nous puissions descendre dans les rues de nos nations pour demander l’arrêt des massacres des chrétien en Irak, en Érythrée, ou partout ailleurs où les islamistes, minutieusement sont entrain de les faire disparaître par le massacre ou en les chassant des territoires dits islamiques ou qu’ils conquièrent au vu et au su de tous.

Ils confisquent leurs biens, violent leurs femmes et leurs enfants... Où sont donc les chrétiens et que font-ils ? (Je suis tenté de répondre : ils prient en silence...) Certains disent, certes qu’il ne s’agit pas de tous les musulmans, il vaudrait mieux ne rien entreprendre cela risque d’être interprété comme de l’islamo-phobie, car il existe des musulmans modérés qui ne partagent pas cette violence,... mais qu’on-t-ils fait pour stopper l’avancée de ceux qui seraient, seuls, violents ? Il est vrai que certains se sont levés pour s’y opposer ou tenter de les raisonner, mais, ils ont été assassinés par leurs frères musulmans qui assassinent aussi d’autres musulmans qui ne pensent pas comme eux, comme c’est arrivé récemment à un imam en Irak. Cela me conduit justement à dire que si un musulman modéré a eu ce courage dans ces terres de violence, comment se fait-il que des chrétiens qui vivent dans une terre de paix et de prospérité, quoiqu’on dise et ce, malgré la crise, ne soient pas capables de se mobiliser pour manifester leur solidarité à ceux qui souffrent ?

A vrai dire, beaucoup se cachent derrière des organisations tels que la PO et se donnent bonne conscience en leur donnant leurs « miettes » pour pouvoir leur abandonner la lutte ou l’action. Comme si une organisation à elle seule, qui plus a le devoir de discrétion pour faire le mieux possible ce qu’elle est appelée à faire, pouvait embrasser toutes les formes de luttes qui incombent à ceux qui sont supposés être des soldats du Christ. Mais où sont donc les chrétiens et que font-ils ? Les chrétiens sont peut-être très pris par leur préoccupations personnelles pour donner du temps à ce qui ne leur « rapporte rien ». Ceux qu’ils appellent « les gens du monde » partagent les mêmes préoccupations quotidiennes et pourtant, lorsque surgit un événement qui les concerne, qui les intéresse ou qui les passionne, ils descendent dans la rue et font entendre leurs voix, quand ils n’entreprennent pas d’autres actions. Qu’est-ce qui concerne, intéresse ou passionne les chrétiens ?

Concernant la tragédie que vivent les chrétiens du Moyen Orient, dont on oublie très vite que ce fut le berceau du christianisme, l’on a entendu des voix de certains gouvernements occidentaux, et même de certains « laïques » s’élever contre cette situation. Or leurs actions se limitent à des propositions d’accueil des chrétiens chassés comme réfugiés sur leurs territoires. Pour ma part, si c’est le moindre mal, c’est aussi un signal donné aux islamistes et qui leur dit : vous pouvez continuer nous, on accueille ceux que vous n’avez pas massacrés ! Ces voix sont restées par ailleurs timides et parfois sans effets dans le cas par exemple des 200 jeunes filles de huit à quinze ans enlevées par les fanatiques de Boko Haram et encore prises au piège au Nord du Nigeria, ceux-là même qui continuent à enlever de jeunes chrétiennes y compris dans le Nord du Cameroun (voir article de RFI du 17 juin 2014 sur l’attaque d’un village chrétien du Nord Cameroun et l’article du journal Jeune Afrique du 25 juin 2014 sur ce même sujet). Ces voix se sont élevées, mais celles des chrétiens ont toujours été timides, voir inexistantes, si ce n’est dans les cercles fermés des églises, sans aucun écho en dehors. Et pourtant la Bible dit que ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse (2 Timothée 1:7), mais où sont donc cette force, cet amour et cette sagesse ? Ne me dites surtout pas que la sagesse c’est de ne pas faire du bruit « comme les gens du monde... » ! La vie avec Jésus, ce n’est pas une religion c’est la manifestation quotidienne de la vie de résurrection, c’est un engagement permanent, c’est la relation que nous avons avec l’autre au quotidien, comme Jésus l’avait avec les rejetés, avec les orphelins, avec les affamés, avec les malades... La vie de résurrection, c’est d’être à l’image de Jésus qui a descendu Zachée de son arbre pour souper avec lui, qui a empêché l’assassinat de la femme adultère, mais aussi, qui s’est indigné au point de prendre le fouet et de renverser les tables des échangeurs et des marchands qui ont transformé la maison de prière en en foire d’exposition de marchandises diverses !

Chrétiens, INDIGNEZ-VOUS ! Ne pouvons-nous pas consentir un tout petit sacrifice pour Jésus qui a donné sa vie pour notre rédemption ? Nous sommes certainement appelés à prier avec ferveur pour les chrétiens persécutés, mais cette prière ne doit-elle pas s’accompagner d’actions, comme Jésus l’aurait fait ? L’apôtre Jacques dit « la prière fervente du juste a une grande efficacité... » Jacques 5 : 16, mais il dit aussi : « Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l’un d’entre vous leur dise : allez en paix, chauffez-vous et rassasiez-vous ! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ? » Jacques 2 :15-16. A quoi cela sert-il de prier pour les chrétiens qui sont persécutés, massacrés ou chassés du moyen orient, des nations arabes ou de certaines régions d’Afrique, si nous ne nous contentons que de cela ?

Vous me direz qu’au moins les États-Unis sont entrain de réagir et feront quelque chose dans cette direction : mais quelle réaction ? Les lâchés de quelques bombes qui se termineront par un oubli exactement comme lors de l’enlèvement de 270 jeunes filles chrétiennes par les islamistes de Boko Haram ? S’il en reste environ 200 en captivité et qui sont certainement devenues à l’heure actuelle, comme bien d’autres enlevées après cela (voir les articles de RFI et Jeune Afrique cités ci-dessus), des esclaves sexuelles de ces combattants fanatiques et attardés baignant dans un obscurantisme d’un autre âge, ce n’est pas parce qu’une force d’action quelconque a libéré les 70 autres environs, c’est parce qu’elles ont pu, d’elles-mêmes, s’échapper de leurs bourreaux.

Que deviendront le chrétiens du Moyen Orient si le chrétiens du monde se contentent seulement de prier ? L’occident a suscité et applaudi les « printemps arabes » Quels en furent les conséquences pour les chrétiens de Libye, de Tunisie ou d’Égypte ? Beaucoup ont souhaité ce printemps pour la Syrie, que deviennent les chrétiens dans ce pays ? Cela s’est vu autrefois pour le Liban quelle est la proportion des chrétien aujourd’hui dans ce pays ? Depuis la chute du Shah en Iran autrefois, jusqu’à celle de Sadam Hussein en Irak plus récemment, que pouvons nous constater ? Et les chrétiens du monde, en dehors des « prières » qu’ont-ils fait ? Mais où sont donc les chrétiens et que font-ils ?

Merci à P.O. pour le travail colossal accompli sur le terrain et bien souvent dans des conditions difficiles !

Mais, chrétiens du monde entier, RÉVEILLEZ-VOUS ! Vous avez-vous aussi, chacun pour sa part une responsabilité dans ce qui se passe dans cette partie du monde contre les chrétiens persécutés dans notre monde du 21ème siècle ! Il est temps de joindre l’action à vos prières pour que cela cesse ! Alors de grâce, oubliez vos religions avec leurs doctrines qui divisent, revêtez-vous de la compassion de Jésus-Christ, manifestez tout simplement la vie de résurrection de Jésus-Christ et agissez ! POUR L’AMOUR DU CHRIST, ENSEMBLE NOUS POUVONS CHANGER LE COURS DES ÉVÈNEMENTS POUR NOS FRÈRES PERSÉCUTÉS !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire