vendredi 16 juillet 2010

Un puits à Doreissou

Lors d’une campagne d’évangélisation au Nord Cameroun en février 2009, nous avons constaté au moment des prières pour les besoins que de nombreuses femmes et des enfants venaient demander la prière pour guérir de maux de ventre dont ils souffraient. Cela ne faisait pas de doute pour nous, il s’agissait là du résultat de la consommation d’une eau insalubre. Après en avoir discuté avec le député de cette circonscription, l’honorable Jean MAMIGUE, qui est également un frère en Christ, nous avons envisagé de construire un puits dans ce village.

Une fois de retour en France, nous avons soumis ce projet au Seigneur par le jeûne et la prière, puis une piste s’est ouverte pour le financement de ce projet : l’Institution Notre Dame de Sion (Ecole - Collège) organise avec ses élèves deux journées de solidarité chaque année par le biais du conseil pastoral, les journées « arc-en-ciel » et « bol de riz » qui ont pour but de sensibiliser les élèves à la pauvreté dans monde et à collecter des fonds pour des projets spécifiques à destination du tiers monde et de l’Europe de l’Est principalement. Ma participation au conseil pastoral m’a donc permis de présenter ce projet à la commission qui l’a accepté. Dès que cela fut possible, les fonds étaient débloqués et envoyés en Afrique par l’établissement pour la réalisation de ce projet.

Aujourd’hui ce puits a été creusé dans le village de Doreissou au Nord Cameroun. Quand le député Jean Mamigué a appris que ce sont les élèves de Notre Dame de Sion qui ont finance le projet, il a pensé pour marquer ce fait, qu’il fallait creuser ce puits dans l’enceinte du Collège de ce village. Cet établissement a été entièrement financé et construit par les villageois qui ont participé de toutes manières possibles à cette construction. Certains ont apporté des briques en terre qu'ils ont fabriquées, d'autres encore un sac ou quelques mesures de mil, d'autres encore leur force ou leur technicité pour monter les murs, mais tous ont participé à l'ouvrage afin d'offrir un avenir à leur progéniture.

D’autres projets sont à l’étude pour venir en aide à ce village.


Daniel MPONDO

Aucun commentaire:

Publier un commentaire