mercredi 13 juillet 2011

Le Projet continue

Nombreux sont ceux qui se demandent pourquoi ce long silence. Quelques uns se sont inquiétés de savoir si j'avais abandonné. Je les remercie pour leur soutien et leurs encouragements.

Mais je dois vous avouer que le découragement m'avait gagné, compte tenu des combats qui ont suivi ces actions. Constatant que les personnes sur lesquelles je m'appuyais m'avaient abandonné seul dans ce projet, je me suis remis en question, me demandant si c'était vraiment la volonté de Dieu. Je réalisai que Dieu ne pouvait confier un tel projet à quelqu'un comme moi, inconnu dans le monde religieux, insignifiant même dans son pays, sa ville, sans envergure aucune (bien au contraire...) J'ai connu de nombreuses oppositions, aussi bien parmi certains de nos frères blancs qui estimaient qu'ils n'avaient rien à voir avec ce commerce et ses conséquences, qu'il n'y avait donc aucune repentance à exiger dans ce domaine là, que parmi certains frères noirs, surtout d'Afrique qui estimaient que les africains étaient plutôt des victimes de ce commerce et qu'ils n'ont par conséquent rien à voir avec ce genre d'action. Je me remis donc à chercher la face du Seigneur par le jeûne et la prière car le doute commençait à me tarauder. Je ne comprenais pas comment cette vision pouvait venir de Dieu et rencontrer tant d'opposition chaque fois qu'une action est entreprise pour la mettre en marche. C'est alors que je reçus cette réponse : "Habaquq 2:3". A partir de là je reçus clairement du Seigneur qu'Il avait suscité d'autres mouvements qui vont dans le même sens et sont appelés à converger ensemble. Je reçus que cette étape était la dernière, comme une conclusion de toutes les autres. J'ai ensuite eu la conviction qu'il fallait que je rejoigne les autres mouvements qui agissent dans le même sens, et qu'alors les portes s'ouvriraient.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire