jeudi 6 mars 2014

LA MISSION AU CAMEROUN 2013


Campagne du Conseil des Églises Protestantes de GAROUA

Deuxième partie: le Nord Cameroun, une zone dite à majorité musulmane. Elle s’est déroulée en deux étapes :
Première étape Garoua.
Pour ce programme le Chanteur évangéliste Armando Gomes de Bulle en France, nous a courageusement rejoint, malgré les craintes de sa famille. Il a d’ailleurs été d’un soutien inestimable qui nous a permis d’intervenir en alternance dans les quartiers que nous avions investis. Sa présence dans l’équipe a été très appréciée et nous espérons faire équipe avec lui dans d’autres projets. Le pasteur Dominique Dick qui avait eu des problèmes de correspondance avec ses vols nous a rejoint plus tard renforçant
ainsi le travail d’équipe.
 
La campagne a été organisée sous l’égide du Conseil des Églises Protestantes de Garoua. Nous avons bénéficié d’une préparation bien pensée du terrain par l’équipe d’évangélisation du pasteur Koum Emmanuel venu de Douala, ainsi que de l’organisation des églises de Garoua sous la conduite du pasteur Robert BELLO.


Les actions se sont déroulées en deux manches :  

après une courte exhortation le matin, dans les locaux de l’Église Évangélique Luthérienne, les équipes d’évangélistes se répartissaient dans les quartiers où elle faisaient du porte-à-porte dans la zone où se tenait la réuni publique le soir, annonçant Jésus et distribuant des tracts et des traités.

 Nous avons reçu un accueil auquel nous ne nous attendions pas dans une région fortement islamisée. De nombreuses âmes sont venues à Christ et des miracles ont été vécus dans des familles dont certains témoignages sont poignants. Celui par exemple de cette mère de famille dont le fils était parti depuis des années et dont elle n’avait plus de nouvelles ; lorsque l’équipe d’évangélisation a prié pour le retour de celui-ci, une demi-heure plus tard il se présentait chez lui. Il venait, disait-il, récupérer ses affaires pour disparaître définitivement de la vie de sa famille car il allait rejoindre une société secrète, dont il montra l'invitation au pasteur Maurice qui conduisait cette équipe, pour s'adonner à la magie. Il reçu sur le champ la parole de Dieu et donna sa vie à Christ. En remerciant l'équipe, il leur dit que c'est vraiment Dieu qui les avait envoyé car sa vie venait de connaître un tournant auquel il ne s'attendait pas. Il venait d'être sauvé in-extrémis! Sa mère était heureuse et glorifiait Dieu, c'était la fête dans cette famille qui était si reconnaissante aux hommes de Dieu d'avoir frappé à leur porte ce jour-là. La victoire est à notre Dieu !

 
Nous avons vécu bien d’autres aventures aussi palpitantes avec le Seigneur, mais pour ma part, le plus grand miracle était chaque fois que l’appel était lancé après la projection suivie d’une prédication et que nous voyions des centaines d’âmes avancer pour donner leur vie à Christ. Quelle grâce et quel privilège de pouvoir être un instrument entre les mains du Seigneur pour Son œuvre !

Mais aussi une pointe de tristesse lorsque nous avons appris avant notre départ pour Ngaoundéré, que certains quartiers nous réclamaient pour y organiser des réunions publiques. En effet, nous investissions pendant deux soirées un quartier cible dans lequel des équipes d’évangélisation étaient envoyées dans la matinée pour proclamer la bonne nouvelle et inviter à la réunion du soir. Puis après deux jours nous allions dans un autre quartier.


Notre aventure s’arrêtait là avec notre frère Armando Gomes que nous avons laissé à Garoua où il avait encore un programme avec les jeunes des églises ayant participé à la campagne ainsi qu’une émission à la radio chrétienne. Il repartait le lendemain pour Douala où il était également attendu par la Communauté Francophone Shalom pour un autre programme dont nous avons eu des échos très positifs, celle-ci ayant été bénie par son passage.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire