vendredi 11 juillet 2014

TABLE RONDE DE LA DIASPORA DU MVT DE LAUSANNE EN ALLEMAGNE FEVRIER 2014



Leaders de la Diaspora Europe du Mouvement de Lausann


Table ronde des Leaders de la Diaspora Europe du Mouvement de Lausanne en Allemagne
Lors de la consultation de la Diaspora à Amsterdam en septembre 2013, le frère Hun Kim nous a informé de la tenue à Manille en mars 2015 du Congrès de Lausanne pour la Diaspora. Nous sommes convenus par la suite de nous rencontrer au moins une fois, soit en Grande Bretagne, soit en Allemagne pour cette préparation et m’a chargé d’inviter les ministères africains à participer à cette table ronde.

Ainsi cette réunion s’est tenue à Burbach-Holzhauser près de Haigger en Allemagne du 9 au 11 février dernier. Se sont retrouvés autour de la même table, les européens responsables de mouvements et missions intervenant dans et parmi les diasporas d’Europe tels que Allianz Mission, Le Ministère Européen pour les réfugiés, la Diaspora Church and Reverse Mission », un ministère Danois (KIT - Migrant Church Planting) né du fait de la conscience des autorités Danoises de l’importance de la religion dans la vie de l’homme, après que des représentations de ce pays ont été brûlés à l’étranger etc. et les différents responsables de Ministères issus de l’Immigration originaires d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie. Je déplore que les ministères africains, nombreux en Europe, notamment au sein d’un mouvement dénommé « GATE » n’aient pas répondu présents à cette invitation. Les ministères issus de l’Amérique Latine étaient également en nombre réduit, alors que ceux venant d’Asie étaient bien représentés.

Après avoir partagé tour à tour sur les expériences des uns et des autres, nous avons analysé la situation de l’immigration en Europe et les difficultés dans les rapports entre ministères issus de l’immigration et les ministères autochtones ainsi qu’avec les ministères issus de l’immigration entre eux, nous avons réfléchi sur les actions à entreprendre amener un changement de mentalité.
Nous avons souligné quelques difficulté d’évaluation des populations migrantes en particulier en France où les statistiques dans ce sens sont soit inaccessible, soi inexistantes, contrairement à de nombreux pays d’Europe. Ce serait un bon outil de travail pour l’étude des implantations d’églises. Nous avons souligné la nécessité de travailler en partenariat, d’une part avec les ministères autochtones pour l’évangélisation des populations immigrées comme celui des populations indigènes de plus en plus enclines à la sécularisation, ainsi qu’entre les divers ministères issus de l’immigration. Après avoir relevés les obstacles à cette collaboration, (manque de connaissance réciproque, incompréhensions, manque de communication, attentes démesurées d’un côté comme de l’autre, souvent des stéréotypes issus de la colonisation etc.) nous avons décidé d’étudier les moyens de remédier à cette situation pour l’avancement du Royaume de Dieu. Un comité de travail a été mis en place pour travailler avant la rencontre de Manille, qui devra se réunir pour élaborer un programme initial et faire des propositions.

La prochaine rencontre devra avoir lieu dans les prochains mois. Nous avons souhaité au moins deux avant la fin de l’année ou au plus tard le début de l’année 2015.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire